Informations

Jusqu'au 30 juin 2019
  • Musée

  • Tarifs

    • Accès libre à la salle d'expo temporaire

partage

Le graphisme s'expose

Arts appliqués à La Réunion

Une exposition du Musée Stella Matutina en partenariat avec le FRAC RÉUNION.

GRAPHISTES : Jeff Bocquillon, Noémie Brion, Mike Colléaux, Mathilde Fossy, Annabel Gœtz, Clara K, Pascal Knopfel, Elsa Lauret, Freddy Leclerc, Floe et Paul Rougier.

INVITÉS : Laurent Scotta et Clément Striano 

COMMISSARIAT : Pascal Knopfel


Arts appliqués 

L’expression « arts appliqués » peut être considérée comme la contraction de l’expression « arts appliqués à l’industrie » apparue lors de l'exposition internationale des Arts décoratifs et industriels modernes de Paris en 1925. 

Les arts appliqués regroupent toutes les disciplines visant à apporter un côté esthétique au quotidien : 

· design d’espace (architecture d’intérieur, paysagisme, événementiel...) ; 

· design textile (vêtement, haute couture, costume, tenues spécialisées, accessoires...) ; 

· design de produit (mobilier, objets industriels...) ; 

· design de communication (graphisme, pub, multimédia...) ; 

· métiers d'art (vitrail, bijoux, céramique...). 

Les designers réfléchissent et travaillent tout autant la forme que la fonction afin d'embellir ce qui entoure l'individu. 


Publics scolaires

Une exposition ludique et pédagogique qui inclut des ateliers pour les scolaires avec un espace de travail dédié. Les visites pourront être préparées en amont avec des médiateurs, selon des thématiques variées : la typographie, la mise en page, la relation texte/image, les métiers liés au graphisme...

→ Livret pédagogique en téléchargement - Cliquez ici ←

Réservations : patricia.coutin.stella@museesreunion.re 

ou karine.sartre.stella@museesreunion.re


Graphiste, web designer, designer... 

Difficile de choisir le bon terme tant la diversité des parcours et des expériences varient, mais aussi et surtout, parce que comme le déplore l'AFD (Alliance française des designers) : « les étudiants diplômés sortent actuellement des écoles de design avec des dénominations variées et « designer » n'est pas une appellation reconnue. » Cette dernière se bat donc pour « l'élaboration d'un référentiel métier et d'un référentiel de compétences, assorti de déclinaisons par spécificités sectorielles et nationales. » 

Vincent Perrottet dans Partager le regard, opte quant à lui pour une définition donnée par une assemblée de graphistes en juin 1987 lors des États généraux de la Culture : le graphiste (ou designer graphique) est un généraliste de la mise en forme visuelle, il dessine « à dessein » - souvent dans le cadre d’une commande - les différents éléments graphiques d’un processus de communication. 

« Aujourd’hui la plupart des créateurs graphiques ont étudié cinq années après le baccalauréat dans des écoles supérieures d’art et de design, certaines sous tutelle du ministère de la Culture, et ont le plus souvent perfectionné leur formation dans des stages en ateliers ou agences de design en France et à l’étranger. 

Le temps qu’il faut ensuite pour que la production de ces créateurs se singularise, que leur écriture soit reconnaissable parce qu’incarnée, est un temps long. Ce sont dix années (exceptionnellement moins) de travail passionné, formel et intellectuel qui forgent l’indépendance d’esprit et la liberté nécessaire à toute création.» 

A l'affiche dans vos musées