Atelier TORSOOI-Mayotte

science-savoir

Un atelier TORSOOI aura lieu du 9 au 12 décembre 2014 à Mayotte : formation et identification des procédures d’intégration des données de Mayotte.
 
Claire Jean, en charge de la base de données TORSOOI pour Kélonia et Ifremer, interviendra au cours de cette mission avec pour objectifs :

  • la présentation des bases de données existantes à Mayotte ;
  • la présentation des besoins à venir ;
  • la présentation de TORSOOI et formation à la pratique des modules opérationnels ;
  • la réflexion mutuelle des besoins d’adaptation de TORSOOI aux besoins à venir ;
  • un bilan des procédures d’intégration des données Mayotte dans TORSOOI.

Qu'est ce que TORSOOI ?

Les tortues marines du Sud Ouest de l'Océan Indien (SOOI) font l'objet de programmes d'étude et de suivi, depuis plus de 30 ans, qui ont abouti à la collecte d'informations relatives à leur biologie, leur écologie, ou leur comportement.

Afin d'homogénéiser et standardiser l'ensemble de ces réseaux de collecte, de renforcer les collaborations existantes, d'en développer de nouvelles, et de faciliter les échanges d'information, Kélonia et l'Ifremer, en partenariat avec l'Université de la Réunion et l'IRD (IREMIA et UMR Espace-Dev), se sont associés pour développer la base de données TOrtues marines du Sud Ouest de l'Océan Indien (TORSOOI).

TORSOOI est destinée aux pays et organisations menant des programmes de suivi sur les tortues marines dans la région SOOI. Les cinq espèces de tortues marines présentes dans cette région sont concernées : la tortue verte (Chelonia mydas) ; la tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata), la tortue caouanne (Caretta caretta), la tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea), et la tortue luth (Dermochelys coriacea).

Cette base de données a été développée dans un souci de standardisation des protocoles de collecte et des formats des données en suivant les recommandations du IUCN Marine Turtle Specialist Group et de l'IOSEA.

TORSOOI permet d'enregistrer et de sauvegarder des données relatives au marquage (bagues, transpondeur), aux pontes et aux émergences, à l'échantillonnage biologique (génétique, isotopes…), à la photo identification, aux captures accessoires et aux mortalités. Elle permet d'inventorier les différents suivis par site étudié, de générer des rapports sur les différentes données enregistrées, et propose des fiches standardisées de collecte de données sur le terrain.

La propriété des données est garantie par un accès sécurisé par nom de compte utilisateur et mot de passe. Les données ne sont accessibles que par son propriétaire, et celui-ci est seul à pouvoir décider si et avec qui il souhaite les partager.

Associé à la base de données TORSOOI, un SIG permet de caractériser et localiser les habitats de ces espèces à plusieurs échelles dans la région SOOI, en y associant les données relatives à leur biologie et leur comportement. Cet outil de cartographie et d'analyse spatiale permet de produire des supports de communication et de synthèse visuels à la fois pour les scientifiques, les gestionnaires, et le grand public.

La base de données TORSOOI sera inter opérable avec la base de données nationale Française Quadrige2 et intervient en complément de la base de données régionale de l'IOSEA

TORSOOI a bénéficié du soutien de l'Union Européenne (FEDER), l'Etat Français (ANR), la Région Réunion, et Kélonia.